Excite

Grève générale chez Renault Roumanie

Les délocalisations n'y changent rien. Parti en Roumanie pour y produire à moindre coût la Logan, sa voiture low cost, le groupe Renault doit faire face à une grève générale, lancée lundi 24 mars, et ce pour une durée indéterminée de la part des salariés de sa filiale locale, Dacia.

Pas moins de 80% d'entre eux ont répondu présents à l'appel des leaders syndicalistes. Au salaire moyen brut de 285 euros (1064 lei), les employés réclament une revalorisation de 148 euros. Une somme jugée innaceptable par les responsables de l'usine Dacia.

Principal argument des employés pour réclamer une hausse des salaires : les 302 millions d'euros de bénéfices dégagés entre 2005 et 2007. Des profits qui, selon le patronnat, n'ont toujours pas compensé ni les pertes du passé ni les investissements de Renault à hauteur de 800 millions d'euros depuis 1999 et la reprise de Dacia.

Reste que cette grève sonne comme la rançon de la gloire pour Dacia. En 2007, le groupe a ainsi vendu près de 230 000 véhicules, un record que cette grève menace. D'autant que les carnets de commandes sont pleins aussi bien en Roumanie qu'à l'étranger. A tel point que le groupe compte encore augmenter ses capacités de production. Et pour ce faire, ouvrir une seconde usine au Maroc où est également produite la Logan. De quoi imaginer des menaces de délocalisation pour les Roumains...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017