Excite

Guillaume Depardieu est mort

Triste nouvelle pour le monde du spectacle français : à 37 ans, l’acteur Guillaume Depardieu est décédé brutalement ce lundi des suites d’une pneumonie foudroyante, à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches.

Le fils de Gérard et Elisabeth Depardieu venait juste de terminer le tournage d’un film en Roumanie, intitulé «L’enfance d’Icare» sous la direction d’Alexandre Iordachescu. «Il a tenu à faire le film et a tout donné. Vendredi soir, il était même tout sourire durant le dîner de fin de tournage avec toute l'équipe» raconte le producteur du long-métrage pour souligner son courage avant d’ajouter: «Il disait qu'il avait mal en raison de ses problèmes antérieurs, diabète et péritonite, et on a même fait venir des médicaments de la France pendant le tournage». Mais samedi, le jeune homme est hospitalisé pour des problèmes respiratoires et le lendemain il est rapatrié en France. En vain puisque lundi la pneumonie lui sera fatale.

Cet écorché vif du cinéma français avait presque réussi à vaincre son destin tragique: profondément marqué par l'absence de ses parents dans son enfance, Guillaume Depardieu était très jeune tombé dans la drogue, la délinquance et même la prostitution... Renvoyé de tous les lycées, emprisonné pour la première fois à 17 ans, il a longtemps crié sa douleur à son père par médias interposés et luttait pour ne pas sombrer dans la folie. Après un accident de moto, très grave, en 1995, l’acteur avait contracté deux staphylocoques dorés dans l'os du genou. Après huit années de souffrance intolérable (17 interventions, de nombreux traitements et un an d'hospitalisation), il finit par se faire amputer du genou droit en 2003. Par la suite, il se relèvera de ce traumatisme immense et marchera à l'aide d'une prothèse. Il attaquera également l'hôpital Raymond-Poincaré pour «acharnement thérapeutique» et créera une fondation pour lutter contre les maladies nosocomiales contractées en milieu hospitalier.

Guillaume Depardieu laisse le souvenir d'un comédien touchant et sensible, d’un homme «avec une sensibilité à fleur de peau, une virtuosité d'expression rare, une maîtrise absolue de son art, Guillaume avait atteint la perfection», comme le déclare affectueusement Jack Lang. Avec une vingtaine de films à son actif, l’acteur a marqué le cinéma français en incarnant des individus à son image, en marge de la société: mauvais garçon, voleur ou SDF rebelle comme dans «Versailles» de Pierre Schoeller, sorti en septembre dans les salles françaises. Sa carrière culmine en 1995 où il se voit récompensé d’un César du meilleur espoir pour son rôle dans «Les Apprentis» de Pierre Salvadori. Marc-Olivier Fogiel, qui a co-écrit Tout donner en 2004 avec l'acteur, a affirmé sur Europe 1 que Guillaume Depardieu était «vraiment un type sensible, il est certainement mort de cette sensibilité».

Une lettre oubliée, Juliette et Guillaume Depardieu:



Photo: img.ozap.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017