Excite

Hospitalisation du dalaï lama: rien de grave

Du haut de ses 73 ans, le chef spirituel des bouddhistes tibétains s’était plaint d’une douleur au bras. Suivi tel un chef d’État, le moine avait déjà supporté fin août une "gêne abdominale" et une "très grande fatigue".

Son plus proche conseiller, Tenzin Taklha se veut rassurant. Ce n’était qu’un nerf écrasé, mais "Sa Sainteté va subir des examens immédiatement, si bien que nous ne pouvons pas dire de quoi il s'agit. Nous avons prévu de retourner demain (mardi) à Dharamsala", lieu de refuge du dalaï lama depuis cinquante ans.

Le moine tibétain reste tout de même sous haute surveillance, malgré sa sortie anticipée de l’hôpital. Une telle douleur s’avère souvent être le signe annonciateur d’une crise cardiaque. Tenzin Taklha explique que le "pincement d'un nerf de son bras fut probablement dû à un mouvement brusque ou à une mauvaise position".

"Il va prendre des médicaments et peut-être porter une minerve". Rappelons que le dalaï lama a une santé des plus fragiles: opéré en octobre dernier de la vésicule biliaire, hospitalisé fin août pour grande fatigue. En cinq mois, c’est le troisième incident que subi le lauréat 1989 du prix Nobel de la paix.

Photo: Elton Melo, Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017