Excite

Ingrid Betancourt est libre!

Elle sera restée prisonnière des FARC pendant 2'321 jours, soit plus de 6 ans et demi. Aujourd’hui, si Ingrid Betancourt est libre c’est grâce à un subterfuge de l’armée colombienne. Ingrid et 14 autres otages (3 Américains et 11 militaires colombiens) ont ainsi pu être sauvés, leur calvaire est terminé et ils ont pu quitter la jungle mercredi.

C’est une Ingrid Betancourt souriante qui est arrivée à Bogota, vêtue d’un traillis militaire. Sa libération semble lui avoir redonner des forces. Dès son arrivée, l’ex-otage s’est jetée dans les bras de sa mère Yolanda Pulecio, puis dans ceux de son mari, Juan Carlos Lecompte. Ce dernier a déclaré qu’Ingrid était "parfaite et lucide. (…) Simplement un peu maigre", a-t-il ajouté.

La libération d’Ingrid Betancourt

L’opération militaire qui a permis la libération des otages s’est déroulée à la perfection. Ingrid Betancourt a estimé, au palais présidentiel colombien où elle a été reçue par Alvaro Uribe, que cette opération allait "entrer dans les annales de l’histoire". L’ex-otage franco-colombienne a raconté comment elle avait elle-même été trompée par le subterfuge de l’armée colombienne.

"Je remercie le président Uribe d'avoir pris ce risque, je sais que cela a du être un moment très difficile parce que l'opération était très risquée mais elle s'est déroulée de manière impeccable", a déclaré Ingrid. L’ex-otage a par ailleurs assuré qu’Alvaro Uribe était un "très bon président", en soulignant qu’elle aspirait toujours à "servir la Colombie comme présidente. Pour le moment, je ne suis qu’un soldat de plus", a-t-elle ajouté.

Le ministre colombien de la Défense Juan Manuel Santos a expliqué, lors d’une conférence de presse, comment l’armée avait réussi à infiltrer "le premier cercle des FARC". Les agents infiltrés auraient réussi à faire passer un faux ordre d’Alfonso Cano, nouveau chef des Farc après la mort de leur leader Manuel Marulanda le 26 mars dernier. Le message disait que Cano voulait s’entretenir avec les otages. Ces derniers, tenus prisonniers à différents endroits dans la jungle, ont alors dû être regroupés pour faciliter leur transfert.

Pour les Farc, les otages devaient être transportés au camp de leur chef Cano. Mais voilà, l’hélicoptère devant les transporter appartenait à l’armée colombienne. Les geôliers ont été maîtrisés dans l’helicoptère, une opération qui s’est déroulée sans aucun coup de feu, ni aucun blessé. "Ils nous ont dit qu'ils étaient l'armée colombienne et qu'on était libre. L'hélicoptère a failli tomber parce qu'on s'est tous mis à sauter de joie et à s'embrasser" a déclaré Ingrid Betancourt mercredi soir devant les journalistes.

Elle attend sa famille

Maintenant, Ingrid Betancourt se repose à Bogota, où elle attend l’avion de Bernard Kouchner à bord duquel se trouve ses enfants, Mélanie et Lorenzo, et sa sœur Astrid. L’avion devrait arriver à 16h (heure française).

Nicolas Sarkozy, qui avait fait de la libération d’Ingrid Betancourt une priorité, a exprimé la "joie immense" de "toute la France". Selon l’Elysée, l’ex-candidate franco-colombienne pourrait rentrer en France très bientôt.

La vidéo de la libération Ingrid Betancourt:



Photo: LaPresse.it

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017