Excite

Ingrid Betancourt: un Falcon 900 affrété et prêt à la ramener

Nicolas Sarkozy a décidé de pré-positionner depuis vendredi un avion Falcon 900 médicalisé à la base militaire de Cayenne, "au cas où" Ingrid Betancourt serait libérée, affirme le Journal du Dimanche, citant l'Elysée.

Cet avion est "prêt à intervenir à tout moment", pour apporter les "soins appropriés" à l'otage franco-colombienne des Farc, affirme une source à l’Elysée. Mais, l'on apprend que dimanche soir, l'avion n'est déjà plus sur la base et est retourné en métropole.

"Nous n'avons pas d'informations sur un dénouement imminent ou non, mais nous voulons mettre toutes les chances de notre côté", déclare-t-on à l'Elysée. Les tractations se poursuivent depuis la proposition du président colombien Alavro Uribe, vendredi, de relâcher des guérilleros des Farc en échange d'une libération d'Ingrid Betancourt. Mais son ex-mari Fabrice Delloye, trouve cette soudaine aide bien tardive.

En effet, celui-ci reproche notamment aux autorités colombiennes d'avoir empêché début mars la libération de leur proche à cause de bombardements sur des positions des Farc. Cette proposition colombienne qui sent l'improvisation, ne serait qu'une manœuvre visant à se protéger en cas de mauvaise nouvelle. Fabrice Delloye se demande si les autorités colombiennes ne sont pas plus informées qu'elles ne veulent bien le dire sur l'état de santé réel de l'otage la plus célèbre des Farc. Au point d'imaginer le pire. "J'ai peur qu'Ingrid Betancourt soit en train de mourir ou soit déjà morte", déclare-t-il.

Ingrid Betancourt, prisonnière de la guérilla colombienne depuis six ans, est "très malade" et "son état de santé est extrêmement fragile", a indiqué vendredi une source officielle colombienne.

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) réclament la libération de quelque 500 guérilleros en échange de celle d'un groupe de 39 otages dits "politiques", dont séquestrée depuis février 2002.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017