Excite

Inspirez, expirez...

Si on vous dit ‘bar à oxygène’, ça vous tente? Résolument nouveau et emprunt de ‘tendance’, ce concept débarque à Paris dans le très chic institut ‘Bleu comme Bleu’, avenue Hoche dans le 8ème arrondissement. Inauguré en début de semaine par de nombreux people… français (publicitaire, humoriste, chanteur), ce lieu, haut en O², risque d’attirer les plus selects.

Le principe
Le visiteur porte à son nez un petit tuyau et renifle l’oxygène à 95% qui sort d’une petite machine placée à ses pieds. La vraie nouveauté est ailleurs: l’air passe par des fioles remplies d’huiles essentielles. ‘L’oxygène que vous respirez barbotte dans ces huiles’, précise Nathalie Ramet, l’une des conceptrices de l’Oxybar, basé à Saint-Tropez.

Les vertus
L’oxygène, ça défatigue, ça rebooste, ça retire le mal de crâne. Différents ‘cocktails’ d'huiles sont proposés, associés à différents effets. Par exemple, le cocktail ‘Himalaya’, à l'eucalyptus, à la menthe poivrée et à la ravensara anisée, est une ‘potion anti-tabac’, alors que ‘Retour de fête’, au gingembre, à la menthe poivrée et au citron bio, est indiqué pour les réveils difficiles et les maux de tête.

Les effets
Une séance de 10 à 15 minutes vous permet d’être décontracté, et après 30 minutes vous avez fait une belle balade en forêt. Cela reste néanmoins à l’appréciation de chacun. Bon à savoir: l’appareil existe aussi sous la forme d’une ‘fontaine à oxygène’ qui peut être installée par exemple dans les officines de pharmacie, les spas ou les bars. On trouve même un ‘narguilox’, qui sera destiné aux bars à chicha désormais privés de l’autorisation de fumer.

Le porte-monnaie
L'utilisation de ce bar à oxygène est un service gratuit proposé à tous les clients du centre ‘Bleu comme Bleu’, créé par Sophie Séguéla, épouse du publicitaire Jacques Séguéla. Pour les non clients, il faudra débourser 10 euros pour une quinzaine de minutes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017