Excite

Iran : la photo des femmes journalistes travaillant à même le sol indigne

  • MEHR

Les photos publiées sur Twitter par deux journalistes iraniens les 17 et 18 août dernier, ont rapidement fait le tour de la toile provoquant incrédulité et indignation. On peut y voir des femmes journalistes prendre des notes à même le sol lors de l'inauguration de la nouvelle FM iranienne, tandis que les hommes autour sont assis sur des chaises. On sait que la condition de la femme en Iran s'est nettement détériorée depuis la Révolution islamique, mais en est-on vraiment là ?

En Iran, le port du foulard est obligatoire pénalement, la plupart des postes de travail restent réservés aux hommes et les droits devant le mariage et l'adultère ne sont pas les mêmes selon le sexe (souvenons-nous du cas médiatique de Sakineh).

Mais on sait aussi que l'Iran brille par ses contradictions et exceptions. Nombres de femmes y font tout de même carrière et se battent contre l'obscurantisme. Elles réussissent à s'imposer dans tous les milieux professionnels grâce à une plus grande obstination et à une très importante féminisation des universités. La Révolution islamique avait fait de l'alphabétisation une de ses priorités : et ce sont les femmes qui en ont majoritairement profité.

Les clichés postés sur les réseaux sociaux illustrent parfaitement ce paradoxe. Dans cette République islamique, les femmes ont aussi leur place dans le journalisme. Mais elles ne reçoivent pas le même traitement que leurs confrères.

VOIR LES CLICHES SURREALISTES

"Honteux: des femmes journalistes à même le sol tandis que les hommes sont assis lors de l'inauguration de la nouvelle FM iranienne" commente le journaliste Reza Asadi sur Twitter.

Mehr News Agency, une agence de presse a posté un troisième cliché qui montre clairement qu'il n'y avait pas assez de places lors de la conférence puisqu'on y voit un certain nombre d'hommes debout. Mais comment se fait-il qu' "Aucun de ces hommes n'a-t-il donc offert de chaise à ces femmes reporters lors de l'introduction de la nouvelle FM iranienne ?" s'indigne sur Twitter l'éditeur du site Iran Pulse Arash Karami.

Pour rappel, l’Iran n’a toujours pas ratifié la convention internationale contre la discrimination des femmes.

REGARDEZ LES DIFFERENTS CLICHES DE LA CONFERENCE

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017