Excite

Israël refuse une enquête de l'ONU pour les droits de l'homme

Israël n'entend pas laisser le Conseil des Nations unies pour les droits de l'Homme ouvrir une enquête sur les colonies israeliennes en territoire palestinien. Si la confirmation officielle n'est pas encore parvenue à Laura Dupy Lasserre, présidente de la CDH, tout porte à croire qu'Israël s'opposera à la venue de représentants de l'ONU dans ses colonies de Cisjordanie.

C'est le ministre des affaires étrangères Yigal Palmor qui l'a fait savoir le Lundi 26 Mars en affirmant : "Nous ne collaborons plus avec eux". Il souhaite également mettre un terme aux rencontres et discussions avec l'ONU ainsi qu'aux visites en Israël. Si le pays hébreu ne fait pas partie de ce conseil, il a en revanche le droit de s'y exprimer sous certaines conditions. Par contre il ne peut ni voter, ni proposer de motions.

Immédiatement, le Hamas (mouvement islamiste palestinien) a critiqué cette décision de la part d'Israël, qui selon lui cache quelque chose. Ce serait même la preuve que les droits de l'homme ne sont pas respectés en Cisjordanie, et cette position risque fort de créer un "consensus international sur l'oppression du peuple palestienien".

Israël avait en effet colonisé ces territoires de Cisjordanie lors de la guerre des 6 jours qui eu lieu en 1967. Depuis, grâce au soutien dont bénéficie l'état hébreu, aussi bien de la part de l'Europe que des Etats-Unis, il semble bien qu'Israël puisse prendre toute sorte de décision sans que la moindre critique, ni la moindre répression.

Certes, un conseil des droits de l'homme composé de la Russie, de la Chine et de Cuba, qui ne sont pas non plus des exemples en matière de liberté et de transparence, pourrait constituer un début d'explication. Mais si Israël n'avait effectivement rien à se reprocher, pourquoi refuser aussi fermement qu'une enquête internationale soit ouverte dans le but qu'un jour enfin, le conflit soit réglé ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017