Excite

ITALIE: la chute du Gouvernement

Suite à la chute de son gouvernement, Romano Prodi a présenté sa démission devant le Président de la République Giorgio Napoletano hier. Le premier ministre n’a en effet pas obtenu le vote de confiance au Sénat, obtenant seulement 156 votes en faveurs contre 161 contre. Face à ce vide gouvernemental, Napoletano doit a présent trouver une solution.

La Repubblica, un des principaux quotidiens italiens, annonce deux options envisageables : la première serait la dissolution des Cours et la convocation d’élections générales anticipées – option préférée des partis de l’opposition du centre-droite et qui pourrait rendre le pouvoir à l’ex-président Silvio Berlusconi; la deuxième, mais aussi la plus probable, consiste à ce que le Président Napoletano crée un gouvernement institutionnel provisoire qui sorte la pays de cette crise pour une durée d’un an.

Dans le cas où Giorgio Napoletano décide de proclamer un gouvernement institutionnel provisoire, les noms qui résonnent avec plus de force pour être à la tête du gouvernement seraient: le président du Sénat Franco Marini, le ministre de l’intérieur, Giuliano Amato, l’ex-commissaire de l’Union européenne Mario Monti, ou le gouverneur de la Banque d’Italie Mario Draghi.

La chute du gouvernement Prodi: rappel des faits

Le cas Mastella: toutes les informations sur Excite Italia.

La crise du gouvernement Prodi a commencé lundi dernier lorsque le ministre de la Justice et lieder des démocrates-chrétiens de l’UDEUR, Clemente Mastella, a présenté sa démission et annoncé que son parti abandonnait la coalition de centre-gauche avec le Gouvernement, demandant également à ce que des élections générales aient lieu.

La démission et l’abandon de Mastella s’est produit une semaine après que sa femme, Sandra Lonardo, présidente du Conseil Régional de la Campania, ait été arrêtée à son domicile pour un présumé cas de corruption qui toucherait également l’ex-ministre Mastella.

Le Gouvernement est en crise

La décision de Mastella de mettre un terme à la coalition de centre-gauche a laissé le gouvernement sans la majorité au Sénat.

Prodi ne s’avoue pas vaincu et, face à la crise, décide de soumettre son gouvernement à un vote de confiance dans les Cours avant de présenter sa démission au président Napoletano.

Premières votations des Diputés: toutes les informations sur Excite Italia.

Mardi, Romano Prodi comparaît devant la Chambre des Députés, où il analyse la crise créée suite à la décision des démocrates-chrétiens de l’UDEUR de ne plus soutenir le gouvernement de centre-gauche. Le premier ministre sollicite alors le vote de confiance de la Chambre des députés afin que son gouvernement puisse continuer à aller de l’avant.

Prodi remporte le vote de confiance devant la Chambre des députés avec 326 voix en faveur contre 275. Reste encore le plus difficile, l’approbation du Sénat où le parti de Prodi n’a qu’une majorité minime.

La votation au Sénat: suis le débat sur Excite Italia.

Les députés ayant approuvé, Prodi a soumis son gouvernement au vote de confiance devant le Sénat. A la tension -due à la difficulté de sauver son gouvernement dans un Sénat où il n’a pas la majorité- s’ajoute un débat passionné des sénateurs de l’UDEUR, parti qui a provoqué la crise.

Le sénateur Stefano Cusumano, dont les photos ont fait le tour du monde, a annoncé pendant le débat son vote en faveur de Prodi. Cette déclaration a eu comme conséquence une avalanche d’insultes de la part de ses camarades de parti: “vendu, espèce de merde, mafieux, sal pédé”. Cusumano s’évanouit. Il est alors évacué du Sénat, où il reviendra plus tard dans la journée pour accorder son vote à Prodi tel qu’il l’avait annoncé.

Les photos des votations très mouvementées au Sénat sont disponibles ici.

Malgré le soutien de Cusumano, Le Gouvernement de Prodi n’a pas obtenu la confiance du Sénat, qui a voté à 161 voix contre la continuité, face à 156 en faveur.

Suite à la votation, Prodi s’est dirigé au siège du président de la République Giorgio Napoletano au Palais du Quirinal où il a présenté sa démission.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017