Excite

Italie : travaux d’intérêt général pour Berlusconi

  • Getty Images

Condamné pour fraude fiscale, Silvio Berlusconi ne passera pas par la case prison, mais devra faire des travaux d’intérêt général. Il a choisi d’être bénévole dans un centre pour personnes âgées dans la province de Milan.

Le Tribunal de surveillance de Milan a finalement accepté la requête de la défense qui s’opposait à la résidence surveillée. La peine de l’ancien premier ministre italien sera d’un autre ordre : ce dernier sera « livré » aux services sociaux.

Une victoire pour l’ex-Cavaliere puisque tout compte fait, les jours effectifs de travaux de volontariat se réduisent à sept jours et surtout son activité politique ne sera pas compromise.

Silvio Berlusconi se contentera de travailler auprès des personnes âgées dans la structure Cesano Boscone, une fondation catholique.

Il pourra se rendre à Rome pour poursuivre son action politique et s’engager dans la campagne électorale pour les européennes.

La décision est tombée ce matin à 11:30.

Silvio Berlusconi avait été condamné à quatre ans de prison pour fraude fiscale dans le procès sur les droits TV de Mediaset, son groupe média, dont trois ont été annulés par une amnistie.

Le président du Tribunal de surveillance Pasquale Nobile De Santis a averti l’ex-Cavaliere : ce volontariat pourrait être immédiatement révoqué si Berlusconi devait s’attaquer à la magistrature comme il l’habitude de le faire.

La structure en question se trouve à une quarantaine de kilomètres de la propriété de Berlusconi à Arcore. Il devra s’y rendre « une fois par semaine, au moins 4 heures consécutives ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017