Excite

Jean Sarkozy relaxé dans l'affaire du scooter

Décidément, les scooters des fils du président n’en finissent plus de faire parler d’eux. Quand l’un est volé, la police met en œuvre des moyens faramineux pour le retrouver. Moyens bien évidemment jamais utilisés pour une infraction de ce style. Cette fois, c’est Jean Sarkozy qui était en cause. Depuis trois ans, M’Hamed Bellouti l’accuse d’avoir percuté sa BMW avec son scooter et s’être enfui. Le tribunal correctionnel de Paris vient de donner raison au fils du président.

Non que l’accident n’ait pas eu lieu. L’automobiliste avait relevé le numéro de la plaque d’immatriculation du deux roues au moment de l’incident. Mais selon les expertises faites à partir des dégâts sur les deux véhicules, les circonstances ne peuvent être celles décrites par M’Hamed Bellouti. Ce dernier n’obtiendra donc pas le remboursement des réparations dues à la collision. Mais il devra en plus payer 1'000 euros à Jean Sarkozy pour procédure abusive.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017