Excite

John F. Kennedy : un président et beaucoup de femmes

  • http://www.hollydaily.in/

À la veille de la date anniversaire de la mort tragique du 35e président des États-Unis John F. Kennedy, l’Amérique se souvient de l'homme qui a profondément changé l’Amérique. JFK reste l’un des personnages les plus populaires du XXe siècle à l’instar d’Abraham Lincoln. Sa popularité a dépassé son camp politique -même si Barack Obama et Bill Clinton n’ont pas manqué hier de se recueillir sur sa tombe pour rappeler cet héritage. Sa mort brutale a certainement contribué à alimenter sa légende. Quant à sa vie privée, elle a souvent volé la vedette à sa carrière politique. Retour sur les "très" nombreuses femmes de JFK.

John F. Kennedy est mort assassiné le 22 novembre 1963, il y a 50 ans. Encore aujourd’hui des maîtresses du président font leur "outing" par biographies interposées. Et il est désormais clair qu'il a été compliqué d’assouvir l'appétit hors du commun de l'ancien président (ses collaborateurs affirment que JFK ne pouvait se relaxer sans une relation sexuelle quotidienne).

Parmi les récits livrés par les amantes de JFK, on compte celui de Mimi Alford publié en 2011, stagiaire à la Maison-Blanche. Âgée de 19 ans, Mimi a perdu sa virginité dans les bras du président Kennedy. Le témoignage d’une relation qui durera 18 mois a d'ailleurs écorné considérablement l’image de l’enfant chéri des États-Unis.

L’appétit sexuel de JFK était si grand qu’il est difficile de comptabiliser les femmes du président.

Inutile de rappeler la liaison de JFK avec Marilyn Monroe et Marlene Dietrich, peut-être les deux plus grands sex-symbols du siècle dernier.

Car il y en a d’autres, bien d’autres. Retenons notre souffle et citons : Judith Campbell qui partageait également le lit du patron de la mafia de Chicago, Sam Giancana, la jeune suédoise Gunilla von Post, Inga Arvadla miss Danemark soupçonnée d’être une espionne nazie, l’artiste peintre Mary Pinchot Meyer morte également mystérieusement assassinée, les actrices Angie Dickinson, Joan Crawford, Audrey Hepburn, Zsa Zsa Gabor, Jayne Mansfield, Angie Dickinson, et Gene Tierney -cette dernière ayant déclaré qu’elle devait à JFK les "les vingt meilleures secondes de toute sa vie", les employées de la maison blanches Jill Cowan, Priscilla Wear (les deux ensemble !), Pamela Turnure (la propre secrétaire de Jackie Kennedy...), les streapteaseuses Blaze Starr et Tempest Storm.

Et au delà du glamour, JFK aurait fréquenté depuis son plus jeune âge des prostituées. On sait qu’il avait contracté sa première MST à l’âge de 17 ans au bordel de Harlem. On dit qu’il a même séduit sa belle-sœur, la princesse Lee Radziwill, alors que sa femme Jacqueline accouchait de sa fille. Prostituées, stagiaires, secrétaires, Kennedy tirait sur tout ce qui bouge.

Il y avait enfin l'épouse du " womanizer", Jaqueline "Jakie" Kennedy qui "à chaque fois qu'elle rentrait dans une pièce savait que la moitié des femmes présentes avaient couché avec son mari" écrit dans ses mémoires Gunilla von Post.

REGARDEZ LA GALERIE PHOTOS DES FEMMES DE JFK

Henry Kissinger dit un jour "Power is the ultimate aphrodisiac" (Le pouvoir est le plus fort des aphrodisiaques). Une phrase que Kennedy pouvait porter en T-shirt. DSK et Berlusconi n’ont qu’à bien se tenir.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017