Excite

Journée de la femme: inégalités encore et toujours

Les syndicats, les organisations féministes et les économistes sont unanimes: 2009 resserrent un peu plus l’étau dans l’absence de progrès récents entre hommes et femmes. Une journée n’est pas suffisante pour marquer un tournant dans l’histoire des inégalités.

Le 8 mars est une date symbolique mais pour qui? La place de la femme dans le monde, en France s’est-elle améliorée? Difficile à dire au vu des nombreuses études qui font apparaître des disparités perdurant en 2009.

Dans le monde

Selon l’Onu, les données restent très alarmantes. 1 femme sur 5 subira un viol au cours de sa vie. Dans certains pays (Orient, Moyen-Orient, Occident), 1 femme sur 3 est battue et 130 millions de femmes encore vivantes ont été mutilées, aux parties génitales, notamment.

En France

L’Insee et la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) dressent un tableau réaliste de la situation des femmes. Par réaliste, entendez par-là, bien en-deçà de leur potentiel. Si les femmes françaises sont supérieures aux hommes en termes de diplôme, elles n’ont cependant pas droit au même traitement.

34% des femmes (1 sur 3) ont la sensation d’avoir été victime de discrimination au niveau professionnel. Le taux de chômage pour le sexe dit "faible" est en augmentation: 8,5% contre 7,4% pour les hommes. Elles sont souvent employées à temps partiel, en contrat précaire et la réduction actuelle des heures supplémentaires pourraient ne pas améliorer leur situation.

Pour rappel, seules 10% des femmes dirigent une entreprise, 46% des sociétés du Cac 40 n’ont pas encore de femme dans leur comité exécutif. Enfin un chiffre intéressant sur l’écart des salaires entre hommes et femmes: 13% des sociétés interrogées affirment ne pratiquer aucune discrimination selon CapitalCom. Et les 87% alors?

Photo: leprogresvilleray.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018