Excite

La came de Carla Bruni blesse la Colombie

Le prochain album de Carla Bruni "Comme si de rien n'était", dont la sortie est prévue le 21 juillet, fait déjà scandale. Et c'est Bogota qui exprime son irritation en faisant référence à une chanson de la première dame de France intitulée "Tu es ma came".

Les paroles de la chanson font référence à la cocaïne colombienne: "Tu es ma came/Plus mortel que l'héroïne afghane/Plus dangereux que la blanche colombienne". Ces propos ont blessé le gouvernement colombien, exaspéré que l'image du pays soit trop souvent associée à celle de la cocaïne.

"De la bouche de l'épouse du président de la France, ce genre de déclaration est très douloureuse pour la Colombie", a déclaré Fernando Araujo, ministre des Affaires étrangères colombien. Ce dernier a été otage des Farc, qui utilisent le commerce de la cocaïne pour financer la rébellion. "Nous présentons nos excuses pour toute consommation de drogue (...) qui se traduit par des morts et de la violence en Colombie", a-t-il ajouté.

80% de la cocaïne consommée dans le monde est produite en Colombie. La production est estimée à 700 tonnes par an, selon les organisations internationales.

Carla Bruni n'est pas la première artiste française à blesser le gouvernement colombien avec les paroles d'une chanson. Renault avait déjà irrité les autorités colombiennes avec une chanson qui faisait référence à Ingrid Betancourt et à l'indifférence du président Alvaro Uribe et des guérilleros des Farc.

Photo: Abacapress.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017