Excite

La Chapelle Sixtine de l'ONU

Voilà une œuvre d’art contemporaine qui fait couler beaucoup d’encre à la presse espagnole! Mardi, le roi Juan Carlos d'Espagne accompagné du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a inauguré au Palais des Nations à Genève la nouvelle salle du Conseil des droits de l'homme entièrement rénovée et dont la voûte a été décorée par le peintre espagnol, Miquel Barcelo. Fruit d'un an de travaux, cette nouvelle pièce a été baptisée «salle des droits de l'homme et de l'Alliance des civilisations».

Après que le roi Juan Carlos ait confié à Miquel Barcelo la réalisation d'un chef-d'œuvre à l’ONU, comme témoignage de la grandeur culturelle de son pays, le peintre a été érigé en véritable mythe par les médias espagnols qui attendaient de lui «l’œuvre du siècle, la chapelle Sixtine des temps modernes». Il faut dire que le peintre espagnol a réalisé son chantier dans le plus grand secret. "Je suis passé par des phases de désespoir, je cherchais, j'expérimentais, et je ne voulais surtout pas être dérangé", a confié Miquel Barcelo.

Mardi, devant un parterre de 700 invités, le secrétaire général de l'ONU a remercié Miquel Barcelo pour son oeuvre "oeuvre innovante et rayonnante": une voûte de 16 mètres de hauteur aux airs marins et galactiques, parsemée de stalactites, d’où surgissent des visions de toutes parts, de la mer agitée et balayée par l’écume à un ciel nuageux d’étoiles.

Découvrez les travaux de Miquel Barcelo:



Mais le chef d’œuvre a déclenché une polémique en raison de son coût: environ 20 millions d'euros (dont 18,5 millions budgétés par treize grandes entreprises espagnoles, laissant à l'Etat espagnol la charge de 7,8 millions d'euros). L’opposition de droite n’a pas apprécié d'apprendre par la presse que 500 000 euros avaient été prélevés par le ministère des affaires étrangères sur les fonds de l'aide au développement. Alors que Miquel Barcelo définit son œuvre comme une métaphore du monde, plusieurs ONG en ont profité pour rappeler les foules à la réalité. Elles ont notamment suggéré au Conseil des droits de l'homme de se mobiliser face à l’urgence des massacres en République démocratique du Congo (RDC).

Photo: rtve.es

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017