Excite

La droite norvégienne remporte les législatives

  • Getty Images

Les pays nordiques sont souvent montrés en exemple en matière d'égalité sociale et de bien vivre ensemble. Les résultats des élections législatives qui viennent d'avoir lieu en Norvège montrent pourtant qu'il existe des tensions à l'intérieur de la société du Royaume, en particulier sur les questions de l'immigration. La droite a remporté les législatives secondé par le parti anti-immigration.

Après 8 ans de gauche qui a fini par lasser, selon la loi de l'usure du pouvoir, la Norvège passe à droite mais en ordre dispersé. De longues négociations sont attendues pour donner forme à une coalition.

Les conservateurs menés par Mme Erna Solberg, l'"Ema de fer" pressentie pour devenir le prochain Premier ministre dispose avec les trois autres partis de droite et de centre droit d'une majorité de 93 sièges sur 169 au Parlement.

Chose inédite en Norvège, le Parti du progrès (FrP) populiste anti-immigration, auquel le terroriste norvégien ‪Anders Behring Breivik‬ avait adhéré jusqu'en 2006 entre dans une coalition gouvernementale.

Les négociations pour composer un gouvernement commun pourraient durer plusieurs semaines. Conservateurs, démocrates-chrétiens, libéraux et Parti du progrès devront s'entendre pour proposer du nouveau à leurs électeurs.

Du nouveau mais pas un changement radical. Le centre devra jouer une carte importante dans ce jeu du pouvoir. Le Premier ministre travaillistes sortant Jens Stoltenberg reste populaire. L'économie norvégienne se porte bien, le pouvoir d'achat y est enviable sans parler d'un taux de chômage négligeable par rapport au reste de l'Europe. La Norvège a malgré tout préféré de humer un parfum d'alternance en choisissant le "bloc bourgeois".

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017