Excite

La famille française retenue en otage par Boko Haram a été libérée

  • Getty Images News

La famille française retenue en otage depuis le 19 février au Cameroun a été libérée. L'Elysée a confirmé que les trois adultes et les quatre enfants ont été relâchés sans donner plus de détails sur les conditions de leur libération.

Le père Tanguy Moulin-Fournier, cadre chez GDF Suez au Cameroun depuis 2011 avait été enlevé avec son épouse, son frère et ses enfants au nord du Cameroun, près de la frontière nigériane alors qu'ils venaient de visiter le parc naturel de Wasa. Les otages, séparés en deux groupes, avait ensuite été emmené au Nigeria.

Les responsables de l'enlèvement se sont fait connaître le 25 février suivant. Ils se réclament de Boko Haram, une organisation terroriste nigériane.

Les membres de la famille Moulin-Fournier sont en bonne santé précise l'Elysée. Le 18 mars dernier, Tanguy Moulin-Fournier évoquait des "conditions de vie très dures [...] Nous perdons nos forces chaque jour et commençons à être malades, nous ne tiendrons pas longtemps". Selon les autorités camerounaises, cette libération serait le fruit d'une coopération serrée entre les autorités camerounaises, nigérianes et française.

C'est donc après deux mois, quasi jours pour jour que les otages ont été liberés et "remis aux autorités camerounaises". Le ministre de la Défense Laurent Fabius a annoncé qu'il se rendait immédiatement sur place.

Au nom de la "discrétion, sous le sceau du secret et de la confidentialité", Issa Tchroma Baccari, le porte-parole du gouvernement camerounais n'a pas désiré entrer dans les détails des conditions de libération. On ignore donc si celle-ci est le fruit d'une négociation avec les ravisseurs, d'un paiement de rançon ou d'une intervention militaire.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017