Excite

La fin du mot allemand le plus long

Bel exemple de la langue de Goethe, la Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz - en 63 lettres et d’une seule traite - n’est plus. Vous butez ? On recommence : Rind-fleisch-etikettierungs-überwachungs-aufgaben-übertragungsgesetz. Toujours pas ? Bon, on se rassure, même nos amis et voisins allemands ont quelques problèmes de prononciation avec la « loi sur le transfert des obligations de surveillance de l'étiquetage de la viande bovine ».

Instauré en pleine crise de la vache folle pour protéger les consommateurs germaniques, ce texte vient d’être abrogé pour cause de réglementation européenne, rapporte la Frankfurter Allgemeine Zeitung. L’Union Européenne ayant supprimé l’obligation de dépistage de l’ESB (encéphalopathie spongiforme bovine) chez les bovins sains, le Parlement du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale a tiré un trait sur la Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz, généralement résumée en 8 lettres sous l’acronyme RkReÜAÜG.

La langue allemande est réputée pour ses mots composés, élégamment baptisés « mots vers solitaires », dans le texte original Bandwurmwörter. Le ténia, bandwurm en allemand, est comme chacun sait composé d’une chaîne d’anneaux. Considéré comme un mot par les linguistes car il apparaît dans les textes officiels, la Rindfleischetikettierungsetc... n’a jamais figuré dans le dictionnaire allemand. Le mot le plus longqu’on y trouve est l’équivalent allemand de « garantie responsabilité civile automobile » - Kraftfahrzeug-Haftpflichtversicherung, soit onze lettres de plus que notre « anticonstitutionnellement ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017