Excite

La flamme olympique commence son parcours en Chine

Les semaines de relais qui suivront devraient être perturbées par de nouvelles manifestations de militants des droits de l'homme. Qui plus est, la tournée planétaire débute sur fond de vives tensions dans différentes régions de la Chine, mais aussi de guerre diplomatique entre les gouvernements.

C'est le relais le plus long de l'histoire olympique. 137'000 kilomètres, des relayeurs en très grand nombre, la Chine ne lésine pas sur l'importance de ses Jeux, que le gouvernement espère bien être la vitrine de la Chine moderne. Mais les détracteurs du régime se sont d'ores et déjà emparés de la tribune.

Sur une estrade recouverte d'un tapis rouge installée place Tiananmen, sous haute sécurité, le président chinois, Hu Jintao, a allumé une vasque rouge, ornée de motifs argentés et du logo des Jeux de Pékin, qui débuteront le 8 août. Il a ensuite transmis la flamme à l'athlète Liu Xiang, champion olympique et champion du monde du 110 m haies, qui a assuré le premier relais olympique.

Parcours de la flamme olympique

Demain, la flamme se rendra à Almaty au Kazakhstan, puis à Istanbul et à Saint-Pétersbourg, avant trois étapes plus délicates à Londres, Paris et San Francisco.

Des milliers de personnes devraient se masser le long du parcours londonien, le 6 avril, avec une cérémonie à la mémoire des victimes de la répression au Tibet. Ils devraient être aussi nombreux le lendemain à Paris, alors que le président Nicolas Sarkozy est devenu la semaine dernière le premier dirigeant européen à envisager ouvertement un boycottage de la cérémonie d'ouverture des Jeux.

A San Francisco, seule ville d'Amérique du Nord à accueillir la flamme, le 9 avril, les autorités ont décidé de raccourcir le parcours et d'abréger les cérémonies. Autre étape risquée, l'Inde, où sont réfugiés le dalaï-lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains, et le gouvernement tibétain en exil. La torche olympique arrivera le 17 avril à New Delhi, où plusieurs dizaines d'exilés tibétains sont arrivés hier, portant une flamme symbolique. Des manifestations sont également attendues le 24 avril à Canberra en Australie, et la sécurité a été renforcée le 26 avril pour l'étape nippone à Nagano.

La flamme reviendra en Chine continentale le 4 mai et passera les trois mois suivants à voyager dans le pays, s'arrêtant dans plus d'une centaine de villes. La flamme reviendra à Pékin le 6 août, avant d'enflammer le chaudron olympique le 8 août, lors de la cérémonie d'ouverture dans le Stade national de 91'000 places.

Découvrez la vidéo du parcours de la flamme olympique en Chine:



France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017