Excite

La flamme sur le toit du monde

Par -30 degrés celsius et un vent impressionnant, une douzaine d'alpinistes chinois ont hissé dans la nuit de mercredi à jeudi la flamme olympique sur le plus haut sommet du monde, l'Everest.

Malgré les conditions de haute montagne, les caméras de télévision du régime de Pékin étaient présentes pour retransmettre l'événement dans le monde entier. Les images ont été diffusées immédiatement par CNN et touts les grands networks du monde.

Il y avait moins de chance que la flamme soit chahutée en haut de l'Everest comme elle l'avait été à Paris ou à Londres. Mais la Chine avait préféré prendre ses précautions. Pour éviter toute manifestation de militants pro-tibétains, Pékin avait déployé des forces de l'ordre dans la zone et interdit tout autre expédition, comme au Népal voisin, où le versant sud de l'Everest a été fermé.

Ascension politique?

Quelques semaines après les événements de mars au Tibet, les chinois ont hissé la flamme par le versant tibétain. La dernière porteuse de la torche est également tibétaine. “La Chine marque clairement ses revendications de souveraineté sur le Tibet, qui sont sans fondement. C'est une politisation évidente des Jeux Olympiques par le pays hôte”, a dénoncé Matt Whitticase, porte-parole de l'organisation “Campagne pour un Tibet libre”, basé à Londres.

Cette ascension survient quelques jours à peine après une rencontre dans le sud de la Chine entre des émissaires du dalaï-lama et les autorités chinoises, la première rendue publique entre les deux parties en près d'un an et après des semaines de pressions internationales sur Pékin. Au cours de cette entrevue, les émissaires du dalaï-lama ont demandé au régime chinois de libérer les prisionniers tibétains enfermés au mois du mars.

La vidéo de la flamme sur l'Everest



France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017