Excite

La flamme va t-elle vaciller au pays du Tango?

C'est en catimini que la flamme olympique est arrivée, jeudi, en Argentine. Après un parcours agité à Londres, Paris et San Francisco, l'oriflamme va aujourd'hui traverser Buenos Aires sous haute surveillance.

Pas moins de 5'700 personnes ont été chargées de baliser son itinéraire. Il est d'ores et déjà prévu que des militants pro-tibétains se manifestent durant le parcours mais, ont-ils promis, de manière pacifique.

Néanmoins, le gouvernement argentin a tenté de désamorcer tout éventuelle crise en appelant la population à profiter de l'occasion pour faire la fête. D'autant que c'est la première fois de l'histoire de l'olympisme que la flamme fait escale en Argentine, un pays très attaché au sport.

Le boycott en question en France

En France, le passage de la flamme continue de nourrir le débat. Dans un sondage OpinionWay pour Le Figaro, 67 % des Français se disent favorables à un boycott de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques qui doit se tenir le 8 août à Pékin. Il sont quasiment tout autant, 61 %, à approuver les manifestations qui ont accompagné la flamme lors de son passage à Paris.

Une opinion générale qui souffre de disparités en fonction des idées politiques. Les électeurs qui affichent une préférence à Nicolas Sarkozy étant dans l'ensemble moins anti-chinois que l'électorat de François Bayrou et surtout de celui de Ségolène Royale. Ces derniers jugeant même sévèrement la position du chef de l'Etat qui demande une reprise du dialogue entre Pékin et le Dalaï-lama avant de se prononcer sur sa présence ou non à la cérémonie d'ouverture des JO.

Ce week-end, la flamme olympique fera escale en Afrique pour une unique étape, en Tanzanie. Un endroit du monde où le Tibet sera encore à l'honneur puisque Wangari Maathai, prix Nobel de la Paix en 2004, a renoncé à la porter en signe de protestation contre les violations des droits de l'homme.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017