Excite

La France sous les menaces d'Al Qaïda

Ce sont les déclarations de Nicolas Sarkozy au sujet du port de la burqa en France qui ont déclenché les hostilités du côté des islamistes radicaux. En effet le chef de l'Etat français a exprimé le 22 juin que la burqa n'était pas "la bienvenue" sur le territoire français.

Selon le centre d'Intelligence américain SITE, la branche maghrebine d'Al Qaida aurait menacé de se venger des propos de Nicolas Sarkozy à l'encontre du port de la burqa en France . Le groupe américain se base sur les échanges de différents forums djihadistes sur internet .

Du hijab au niqab

Le dirigeant d'Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI) Abou Moussab Abdoul Wadoud aurait déclaré : "Hier c'était le hijab et aujourd'hui c'est le niqab. (...) Nous nous vengerons de la France et de ses intérêts par tous les moyens à notre disposition pour l'honneur de nos filles et de nos soeurs".

Le hijab est le foulard islamique que portent certaines femme musulmanes sur la tête et qui a été interdit à l'école en France en 2004, après un débat houleux, par une loi visant l'interdiction du port de signes religieux ostentatoires à l'école. Quant au niqab, c'est le voile intégral qui recouvre, souvent de noir, le corps de la femme de la tête aux pieds.

Les intérêts français menacés ?

Si le ministère de l'intérieur ne se montre pas très inquiet quant à d'éventuelles actions terroristes sur le territoire français, il précise tout de même que le pays reste en vigilance rouge et que le plan vigipirate est toujours en place. En revanche, des intérêts français voire des personnes pourraient être menacés dans les pays du Maghreb, il faut donc rester prudent.

Une mission parlementaire a été commissionnée pour enquêter pendant 6 mois au sujet du port du niqab en France, qui, selon les propos mêmes de Nicolas Sarkozy "n'est pas un signe religieux, c'est un signe d'asservissement, c'est un signe d'abaissement" de la femme.

Photo : brisbanetimes.com.au

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017