Excite

La mairie de Rome bascule à droite

Pour la première fois depuis 1943 et la chute du régime fasciste mussolinien, la droite a repris lundi la municipalité de Rome avec la victoire de Gianni Alemanno. Ancien néo-fasciste, le protégé de Berlusconi avait placé au coeur de sa campagne la sécurité et la lutte contre l'immigration.

Après le dépouillement de la totalité des suffrages, des résulats préliminaires publiés par le site Internet de la municipalité donnent 53,7% des voix à Gianni Alemanno, 50 ans, membre de l'Alliance Nationale. Francesco Rutelli, ancien Premier magistrat de Rome et membre du Parti démocrate, est crédité de 46,3% des suffrages.

“Je serai le maire de tous les romains”

Gianni Alemanno est issu d'un parti qui a cherché ces dernières années à prendre ses distances avec ses origines fascistes pour se muer en force conservatrice classique. Le nouvel élu des romains a pourtant défrayé la chronique ces dernières semaines en portant à son cou une croix celtique, un symbole d'extrême-droite en Italie. "Je serai le maire de tous les romains", a déclaré Alemanno peu après l'annonce de sa victoire surprise. "Un système de pouvoir qui semblait parfait s'est effondré et a disparu", a-t-il ajouté, faisant référence à la longue période d'administration de la ville par ses adversaires politiques.

Dans une campagne électorale dominée par les thèmes de l'immigration et de la sécurité, Gianni Alemanno avait promis aux romains de renforcer l'ordre public et les contrôles des immigrés. Francesco Rutelli avait proposé de son côté de distribuer aux femmes des bracelets permettant d'alerter la police en cas de danger.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017