Excite

La mort du chien millionnaire Trouble

Un Bichon de 12 ans dénommé Trouble avait hérité de 12 millions de dollars, une partie de la fortune de sa maîtresse milliardaire.

Ce fameux chien millionnaire, pour tout dire une petite femelle, est morte en Décembre 2010, laissant sa fortune à une association caritative. Mrs Helmsley, feu la maîtresse dudit Bichon maltais, était bien connue par les Newyorkais qui l'avait surnommée "Queen of mean", traduisez "Reine de la méchanceté"… La fortune de la méchante dame avait été dans un premier temps estimée à 8 milliards de dollars comprenant un patrimoine immobilier conséquent.

Cette femme acariâtre est décédée en 2007 à l'âge de 87 ans, laissant pour seul héritier testamentaire sa chienne Trouble qui signifie "ennui". Ses petits-enfants, héritiers directs, n'ont perçu aucune somme de cet héritage pour le moins insolite. La vieille dame faisant incontestablement preuve de radinerie à l'égard de ses descendants.

Quant au chien millionnaire légendaire en question, il aurait été recueilli par son propre personnel de service. Avant sa mort, Mrs Helmsley avait laissé des consignes très strictes à ses domestiques, sachant qu'une somme de 100 000 dollars devait être consacrée à Trouble. Parmi ce pactole indécent, 80 000 dollars étaient destinés au service de garde du corps de l'animal afin d'assurer sa sécurité.

Pourtant à la mort de Leona Helmsley, le juge a décidé de régulariser l'héritage des deux petits-enfants de la vieille dame, considérant qu'elle n'avait pas toute sa tête le jour où elle a légué sa fortune au Bichon. Le juge a donc décidé d'octroyer 10 millions sur les 12 aux deux petits-enfants que Mrs Helmsley avaient décidé de déshériter. Les 2 millions restants ont été remis à l'association caritative Leona et Harry Helmsley.

Avant sa mort, Trouble présentait un caractère similaire à celui de sa maîtresse considérée par les médias "Reine des radins". Leona Helmsley avait d'ailleurs été incarcérée durant 18 mois pour évasion fiscale, considérant qu'elle n'avait pas à payer d'impôts. En effet, selon les dires de sa femme de ménage, elle aurait déclaré : "seuls les petites gens paient des impôts".

Ses domestiques s'étaient plaints du mauvais caractère de Trouble : "Cette méchante bête mordait tout le personnel de maison, garde du corps, chef de la sécurité, jusqu'aux clients des hôtels où elle se rendait avec sa maîtresse."

Désormais, Trouble a rejoint sa maîtresse, confirmant l'adage "qui se ressemblent s'assemblent…"

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017