Excite

La Norvège, coffre-fort écologique de l’humanité?

La Norvège s’est dotée d’un entrepôt ultra sécurisé destiné à accueillir des échantillons de graines de chaque espèce végétale répertoriées sur la planète. L’entrepôt est situé dans les îles glacées du Spitzberg au nord de la Norvège. L’idée a germé dans la tête de Cary Fowler, chef du Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures (Global Crop Diversity Trust), une organisation indépendante, qui oeuvre pour la diversité végétale. Pour ce scientifique, l’humanité doit prendre toutes les précautions pour éviter la disparition d’espèces végétales essentielles. Car depuis le XIXe siècle notamment, de nombreuses variétés disparaissent et, sans diversité génétique, ce sont les espèces elles-mêmes qui sont de plus en plus menacées.

Il existe déjà plusieurs banques végétales dans le monde mais celles-ci ont un statut commercial et empêchent par exemple les pays économiquement faibles de conserver leurs semences dans de bonnes conditions, faute de moyens. De plus, les semences entreposées resteront la propriété de leur pays d’origine. Au grand dam des semenciers privés, et des producteurs d’OGM.

Les travaux, de 3 millions de dollars, sont maintenant terminés et ont été financés par la Norvège qui en assumera également la gestion. La chambre froide, taillée dans la roche, pourra accueillir dans ses murs en béton d’un mètre d’épaisseur jusqu’à 3 millions d’échantillons. Le froid naturel des lieux devrait en garantir la conservation, pendant plusieurs siècles, même en cas d’arrêt du système de refroidissement. Ce site est paré pour faire face à d’éventuelles maladies des plantes, des pannes de courant ou des catastrophes naturelles. Cette banque de semences serait accessible au public, selon les déclarations du ministre norvégien de l’agriculture Terje-Riis-Johansen.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017