Excite

La Nuit Blanche parisienne endeuillée

Dans la nuit du 4 au 5 octobre, une personne est tombée sur les voies de métro à la station Saint-Michel. Selon la préfecture de police, les faits se seraient passés vers 1h30 du matin, la personne décédant 30 minutes plus tard.

C’est malheureusement endeuillée que la Nuit Blanche a conclu sa septième édition. La ville de Paris qui organise tous les ans cette manifestation, a ouvert avec la préfecture de police une enquête sur les circonstances du drame. Malgré cette triste affaire, la Nuit Blanche a réuni près d’un million de personnes et a offert une nuit pas comme les autres.

Les franciliens se sont concentrés en priorité atour des cinq gares, des tours Montparnasse et Saint-Jacques, dans les églises, où spectacles étrangers et manifestations d’art contemporain se côtoyaient. La gare de Lyon a notamment mis l’accent sur Bollywood. Des danseuses indiennes tournaient l’une des trois scènes du film du réalisateur Shaad Ali, sur le parvis de la gare. A l’opposé, gare de l’Est, les enfants pouvaient user de leur talent en prenant des poses devant l’appareil de Pierrick Sorin. Les clichés étaient ensuite projetés sur cinq écrans géants.

Les églises parisiennes ont ensuite marqué de leur empreinte des manifestations que l’on ne trouve pas d’ordinaire. A Saint-Eustache on pouvait voir un film poignant de Javier Téllez reliant "voyants et non-voyants" et mettant en scène cinq aveugles, prenant contact avec un éléphant d’Asie.

Une Nuit Blanche qui aura célébré de nombreuses œuvres d’art contemporain accessibles au grand public dans 70 lieux de la capitale. Christophe Girard, adjoint au maire de Paris se félicitait dès 23 heures "d’avoir dépassé 50% du chiffre total de l’année dernière".

Photo: y.caradec, Flickr (Tour Montparnasse)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017