Excite

La petite Elise retrouvée en Hongrie

C’est en revenant de l’école avec son père, Jean-Michel André, que la petite Elise, franco-russe de trois ans et demi fut enlevée. Le rapt s’est passé à Arles dans les Bouches-du-Rhône, le 20 mars dernier.

Selon divers témoignages, tout portait à croire que c’était la mère, Irina Belenkaya qui avait organisé l’enlèvement, pour ramener la fillette en Russie. Depuis lors, un mandat d’arrêt européen a été émis contre la mère de l’enfant. Gergely Fulop, porte-parole de la police hongroise a confirmé l’interpellation de la mère et de sa fille à la frontière ukrainienne.

"Dimanche en début d'après-midi, une citoyenne russe avec une petite fille a voulu passer en voiture la frontière entre la Hongrie et l'Ukraine à Tiszabecs", souligne Fulop. "Le garde-frontière a vérifié la base de données Schengen et découvert que la femme était recherchée pour un acte criminel et que la jeune enfant, née en 2005, avait été portée disparue".

Un retour imminent

Le 24 mars, les gouvernements russe et français ont travaillé de concert afin de localiser Irina Belenkaya. Persuadé qu’elle se trouve en Russie avec sa fille, Jean-Michel André était prêt à partir la chercher. Cette fois-ci est donc la bonne, son avocat Victor Gioia a indiqué que "Le père d'Elise est parti cette nuit (dimanche soir) pour la Hongrie. Il pourrait ramener sa fille en France d'ici 48 heures".

En instance de divorce, les parents de la petite Elise communiquaient très peu. Pour ne pas ajouter un nouveau traumatisme à l’enfant, Jean-Michel André ne souhaite "pas entamer une guerre des tranchées avec la mère". Pour la justice d’Aix-en-Provence, Irina Belenkaya est accusée de "soustraction de mineur par ascendant" et "complicité de violences volontaires ayant entraîné une interruption temporaire de travail (ITT) de plus de huit jours aggravée par la préméditation, la réunion et l'usage d'une arme" envers son époux.

Photo: vivianericard.unblog.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017