Excite

La Police allemande débusque des contrevenants sur Facebook

Une méthode jugée efficace par la police allemande pour démasquer les conducteurs contrevenants est d'utiliser les réseaux sociaux, un nouvel outil pour la répression routière.

Un conducteur allemand habitant Hambourg en a fait les frais lorsqu'il a été flashé sur l'autoroute par un radar de contrôle des distances de sécurité. Cet automobiliste a refusé de payer l'amende de 600 euros, prétextant qu'il n'était pas au volant de son véhicule au moment des faits.

L'homme en question a toutefois été identifié sur Facebook, ce qui a permis à la police allemande de comparer le cliché du cinémomètre à celui publié sur le réseau social. C'est un moyen efficace qui se généralise en Allemagne pour identifier les contrevenants.

Cette méthode pratiquée outre Rhin facilite la procédure de la police allemande afin qu'il n'y ait plus de confusion possible avec d'autres personnes. Un procédé plus contraignant qu'en France où l'on verbalise le propriétaire du véhicule sauf s'il parvient à prouver qu'il n'était pas au volant au moment de l'infraction.

Si l'on en croit la police française, il est peu probable qu'elle utilise Facebook pour identifier les auteurs d'infractions routières. Elle juge ne pas avoir besoin de ce système pour appréhender les délinquants routiers. Pourtant, la police française sait exploiter Youtube. En visionnant les vidéos de ce site, les policiers ont réussi à remonter la piste d'un homme filmant ses exploits depuis l'intérieur de son véhicule et roulant à une vitesse très excessive.

De même, un motard du Pas-de-Calais diffusait des images de ses excès de vitesse sur Youtube. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis. Les enquêteurs ont pu retrouver sa trace grâce à son adresse IP. Le motard en question se vantait sur des forums de son irrespect de la règlementation routière. Ce n'était pas franchement la meilleure idée pour passer inaperçu.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017