Excite

La poupée vaudou de Sarkozy en justice

Nicolas Sarkozy n'est pas content, et il le fait savoir. La poupée vaudou à son effigie, commercialisée depuis le 9 octobre, ne lui plaît pas, mais alors pas du tout. Le Chef de l'Etat a donc décidé d'assigner en référé les éditions K&B pour "violation du droit à l'image". Il demande également 1 euro symbolique de dommages et intérêts.

Le 16 octobre, l'avocat de Nicolas Sarkozy avait déjà écrit une lettre à la société Tear Prod en exigeant le retrait de cette poupée vaudou, qui est restée disponible sur internet jusqu'à aujourd'hui. D'où ce rendez-vous au TGI de Paris demain à 15h. Le directeur de la maison d'édition K&B s'est dit surpris et a jugé la demande du Président de retirer les poupées "disproportionnée".

Nicolas Sarkozy, le manuel vaudou

La poupée vaudou de Nicolas Sarkozy est vendue avec un manuel de 56 pages ainsi qu'une douzaine d'aiguilles à planter dans le corps du président comme bon vous semble. La poupée bleue de 20 centimètres de hauteur est recouverte d'inscriptions telles que "Casse-toi pauvre con" sur sa poitrine ou "Travailler plus pour gagner plus" sur son ventre. Ce kit est disponible pour la modique somme de 12,95 euros!

"Vous pensiez élire un homme d'État qui réformerait le pays et ferait rayonner la France de par le monde? Et pourtant, vous avez toujours autant de mal à boucler vos fins de mois et rêvez d'envoyer balader cette société qui ne profite qu'aux riches pour aller vendre des frites au bord de la mer. Respirez. Car c'est là que le Manuel vaudou Nicolas Sarkozy entre en jeu."

Ségolène Royal aussi

A la poupée vaudou de Nicolas Sarkozy (20 000 exemplaires) répond une poupée à l'effigie de Ségolène Royal (12 000 exemplaires). Il semblerait que Madame Royal ait pris l'affaire avec humour. "Ca reste ludique, et je pense qu'il faut quand même garder le sens de l'humour", a déclaré l'ex-candidate PS à la présidentielle.

Alors? Manque d'humour Nicolas Sarkozy ou désacralisation de l'image présidentielle? A vrai dire, il ne s'agit pas de la première fois que le Chef de l'Etat assigne en justice une société pour "violation du droit à l'image". Notamment lorsqu'il s'était opposé à une campagne publicitaire de Ryanair le mettant en scène avec Carla Bruni.

Photo: kandb.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017