Excite

La première journée sans immigrés: un succès?

C’est à l’appel du collectif 24 heures sans nous qu’immigrés et fils d’immigrés ont fait grève lundi en refusant de consommer. Objectif: montrer à quel point l’immigration est importante pour l’économie française.

Difficile de savoir si le mouvement a été suivi. Mais il a en tout cas marqué les esprits. À Paris, certains bars, restaurants ou même librairies sont restés fermés. Les patrons ont suivi l’appel du collectif citoyen en permettant à leurs salariés immigrés de défiler ruban jaune à la main en signe de solidarité. Le slogan 'Ne pas travailler et ne pas consommer', fer de lance de la manifestation, a été hier, une première en France.

Plus qu’un succès, le geste fut symbolique. 'Nous en avons assez d’être des instruments, assez d’être considérés dans ce qu’il y a de toujours plus négatif' a déclaré Nadia Lamarkbi, présidente de 24 heures sans nous. Par refus de statistiques ethniques, l’impact de l’immigration n’a jamais réellement été quantifié.

Lundi, ils étaient en tout des centaines sur la place de l’hôtel de ville à Paris. Des manifestations ont également eu lieu en Espagne, en Grèce et en Italie. Les organisateurs ont expliqué que d’autres collectifs, semblables aux Français, se formaient en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse.

Photo: Youtube (capture écran)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017