Excite

La reconstruction de l'Aquila dans les mains de la mafia

Après le séisme, les morts et la destruction d’une bonne partie des habitations, l’Italie craint une mainmise de la mafia. Les malheurs n’en finissent pas…

Alors que l’Italie vient d’enterrer ses 300 morts et qu’un grand nombre de familles attend toujours de pouvoir retrouver un logement, une nouvelle inquiétude gagne la population des Abruzzes : l’arrivée de la Camorra. Fortement impliquée dans le milieu du bâtiment, la mafia napolitaine pourrait bien profiter des dégâts provoqués par le tremblement de terre pour s’infiltrer dans l’imminent processus de reconstruction.

Hôpitaux, écoles, bâtiments et la moitié des habitations, presque tout est à reconstruire dans la zone de l’Aquila et pour cela environ 12 milliards d’euros seront nécessaires, a estimé le ministre de l’Intérieur italien, Roberto Maroni. Le crime organisé napolitain doit déjà s’impatienter en élaborant des thèses pour parvenir à pénétrer ce nouveau marché, prêt à blanchir l’argent d’activités illégales telles que le trafic de drogue ou d’armes ou encore à détourner des fonds publics.

L’auteur du livre Gomorra, Roberto Saviano, soutenu par des associations et des syndicalistes, appelle donc à la prudence du gouvernement en rappelant l’expérience du séisme de 1980 à Naples. L’Italie s’est déjà confrontée au problème de la mafia dans les mêmes circonstances : l’Etat avait investi en 1980 un peu moins de 30 milliards d'euros pour des travaux qui en 2009 sont pour la plupart non finis ou mal faits. Résultat : aujourd’hui certains attendent encore de retrouver un toit…

Photo : La Presse

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017