Excite

La réforme des lycées de Xavier Darcos

Le nouveau lycée imaginé par le ministre de l'Education Xavier Darcos devrait supprimer les filières traditionnelles L, ES et S, les mathématiques obligatoires ainsi que le redoublement, indique le Journal du Dimanche dans son édition du 5 octobre. D'après le journal, le ministre, "poussé par l'Elysée", doit confirmer dans les prochains jours la naissance d'une nouvelle classe de seconde dès la rentrée 2009, à moins qu'il ne repousse cette annonce à la rentrée des vacances de la Toussaint, selon le JDD.

Une nouvelle seconde en 2009?

Le quotidien dévoile toutefois les réformes qui pourraient s'appliquer très vite au lycée. Une nouvelle classe de seconde devrait voir le jour dès la rentrée 2009 (la nouvelle première en 2010 et la terminale en 2011). Un tronc commun serait bâti pour tous les élèves, dans lequel on trouverait lettres, maths, histoire-géo, deux langues vivantes et sport. La physique-chimie, l'éducation civique et les sciences naturelles ne feraient ainsi plus partie des enseignements obligatoires. Ce tronc commun devrait représenter 60% des cours. Les enseignements complémentaires seront divisés en deux types de modules: les modules "exploratoires" (25% des cours) et les modules "d'accompagnement" (15%). L'année scolaire sera désormais découpée en deux semestres au lieu de trois trimestres. Les élèves pourront choisir de changer de module à la fin du premier semestre.

Des semaines allégées

Le rythme devrait aussi passer à vingt-sept heures de cours par semaine, de la seconde à la terminale, contre vingt-huit à trente-cinq heures hebdomadaires auparavant. Les syndicats jugent un tel allègement "inadmissible", et craignent qu'il ne serve à justifier la politique de réduction du nombre d'enseignants. Les enseignements de première et de terminale seront également divisés en trois: 45% pour le tronc commun, 45% pour les modules exploratoires, et 10% pour les modules d'accompagnement. L'histoire-géographie et les mathématiques disparaitraient du tronc commun, si bien qu'un élève pourrait ne plus faire d'histoire ou de mathématiques après la seconde. La philosophie en revanche, qui pourra débuter en option dès la première, reste dans le tronc commun.

Crédit photo: François Lafite

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017