Excite

La révolte des magistrats

Suite aux propos de Nicolas Sarkozy sur les dysfonctionnements, les magistrats se révoltent.


Dans 'l'affaire Laetitia', Nicolas Sarkozy avait dénoncé des dysfonctionnements suite au meurtre de cette jeune fille de 18 ans près de Saint-Nazaire par un récidiviste. Il avait également annoncé que des sanctions seraient prises. L'Union syndicale des Magistrats a décidé d'élever la voix et d'entamer une véritable révolte.

Les Magistrats ont ainsi lancé un appel à la grève générale dans tout le pays avec la suspension des audiences et une manifestation prévue le jeudi 10 février. 'Et puis (...) nous avons d'ores et déjà voté un deuxième jour de grève vendredi, avec des assemblées générales pour le bilan de la journée de jeudi et la suite de la mobilisation', a déclaré Clarisse Taron, magistrate à Nantes.

En effet, la semaine dernière la grogne des magistrats a débuté à Nantes, où les magistrats y sont pointés du doigt depuis l'affaire Laetitia, et gagné toute la France. Les magistrats dénoncent ainsi des attaques injustifiées. Selon eux, le non suivi du récidiviste Tony Meilhon, après sa sortie de prison est simplement la conséquence d'un manque de moyens de la juridiction nantaise. Les responsables avaient par ailleurs déjà informé qu'ils avaient des dizaines de dossiers en attente.

Cette révolte des magistrats marquent à nouveau les nombreux désaccords entre Nicolas Sarkozy et les professionnels du droit notamment après la fermeture de plusieurs tribunaux en France à l'époque où Rachida Dati était ministre de la Justice.

La révolte des magistrats



Photo:wat.tv

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017