Excite

La Syrie inquiète le renseignement français

Depuis 2011, environ 80 djihadistes ont quitté le territoire français pour lutter contre le régime honni de Bachar el-Assad. Ce mouvement inquiète les services de renseignements français, qui chargés de prévenir les attentats en France, se disent ainsi plus inquiets de la situation en Syrie que de celle au Mali.

Depuis le début de la guerre civile syrienne, en 2011, ils ont en effet recensé près de 80 départs de militants islamistes depuis la France pour affronter le régime de Bachar el-Assad le plus souvent dans le cadre de la guérilla urbaine. Selon ces spécialistes, l'ampleur de ces mouvements comparée à la poignée de candidats au djihad au Mali, la facilité de franchissement des frontières turque et libanaise, la prise en charge des djihadistes étrangers par des réseaux très structurés, ainsi que l'environnement urbain du conflit constituent des signaux inquiétants.

Ils pointent également l'image positive dont bénéficient en Occident ces combattants en lutte contre l'une des pires dictatures du Proche-Orient. Ce qui n’est bien évidemment plus le cas pour le Nord du Mali depuis l’intervention militaire française. A ce jour, le nombre de combattants français présents sur place n'atteindrait pas la dizaine au Mali. D'ores et déjà, les juges antiterroristes instruisent quatre dossiers concernant ces filières maliennes. Le premier a été ouvert en juin 2012. En définitive, le nord du Mali et la Syrie attirent tous deux un nombre restreint de candidats à la « guerre sainte » venus de l'Hexagone. Il s’agit somme toute d’un phénomène limité mais inquiétant puisqu’il pose le risque de nouveaux Mohamed Merah.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017