Excite

La Turquie à l'honneur à Paris ne fait pas l'unanimité

Hier soir la Tour Eiffel s'est allumée aux couleurs de la Turquie. Du rouge et du blanc pour célébrer joyeusement la saison culturelle de la Turquie en France. Mais tout le monde n'est pas de cet avis...

La saison culturelle de la Turquie

Depuis le mois de juillet et jusqu'en mars prochain, la France met la Turquie à l'honneur. A l'occasion de la saison de la Turquie, de nombreuses manifestations culturelles sont organisées un peu partout en France.

Hier soir c'était au tour de la Tour Eiffel, monument parisien s'il en est, de se parer des couleurs du drapeau turc le rouge et le blanc pour marquer le début des centaines de festivités qui attendent les Français un peu partout dans l'Hexagone.

Manifestation du Front National

Pourtant deux faits notoires ont entaché cette célébration. Tout d'abord le rassemblement hier de manifestants du Front National, Marine Le Pen en tête, devant l'hôtel de ville de Paris, afin de protester contre cette illumination qui constituerait un "déni de démocratie" selon une élue FN. Elle appuie ses dires sur le fait que la majorité des Français seraient opposés à la très épineuse question de l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne.

Bertrand Delanoë, maire de Paris, à l'origine de cette illumination s'en défend, bien qu'il soit un partisan de l'adhésion de la Turquie à l'UE. Il affirme d'ailleurs : "A travers cette illumination que j'ai voulue, c'est l'amitié entre nos peuples ainsi que la diversité de nos liens que Paris à choisi de célébrer".

Abdullah Gül reçu à l'économie...

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy n'aurait pas souhaité recevoir le Président turc Abdullah Gül comme il le souhaitait, en grandes pompes à l'Elysée. A la place, c'est par une réception en petit comité au Grand Palais qu'a eu lieu l'accueil assez mitigé du dirigeant de la Turquie.

Il faut dire que le refus affiché du Président français d'accepter la Turquie dans l'Union Européenne n'arrange pas les choses. D'autre part, aucun point presse n'a non plus été organisé à la suite du déjeuner de travail qui se déroulera aujourd'hui à l'Elysée entre les deux présidents.

Il semble donc que l'intérêt de la France pour la Turquie se limite cette année à sa culture qu'elle met à l'honneur pour quelques mois. Quant à l'intégration des Turcs à l'UE, il reste encore bien du chemin à faire pour les dirigeants français...

Photo : saisondelaturquie.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017