Excite

Laïcité : que fait-on de 1905 ?

Pour mettre fin à une situation où la religion se mêlait de la politique, la loi de 1905 a déterminé un certain nombre de règles pour que la religion, dont la liberté de pratique était assurée, reste dans la sphère privée.

Le premier principe de cette loi votée en 1905 est le respect du culte. Il assure qu’un individu ne peut être menacé ou lésé du fait de sa religion. Ce principe est immédiatement suivi par le désengagement de l’Etat des affaires religieuses. Jusqu’alors, c’étaient les finances publiques qui géraient les bâtiments et les personnels religieux. Pour prendre le relais, la loi prévoyait la mise en place d’associations de type loi 1901. Celles-ci devaient prendre en charge financièrement les dépenses engendrées par l’exercice de la religion avec des cotisations, des règlements pour des services spécifiques et des dons. En aucun cas, il ne pourra s’agir de subventions.

Mais l’un des principaux arguments de la loi 1905 est de réserver la religion au domaine privé, ou comme le chante Abd Al Malik dans son titre, 12 septembre 2001, qui exhorte de ne pas‘mélanger la politique avec la foi’. Dès lors, elle interdit la tenue de réunions politiques dans les lieux de culte. De la même manière, elle prohibe l’apposition de signe religieux dans les emplacements publics, à l’exception des bâtiments servant au culte.

Bref, le gouvernement d’alors avait défini un cadre pour mettre en place la séparation de la religion de la vie politique au sens large. C’est donc cette loi qui devrait être modifiée après le prochain débat sur la laïcité.

Source Photo : @aruntaipei (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017