Excite

Lait contaminé: peines de mort en Chine

Le verdict tombe pour l’affaire du lait contaminé à la mélamine en Chine et pas des moindres: trois condamnations à mort ont été prononcées dont une avec sursis.

L’affaire a fait sursauter le monde entier à l’époque et plus particulièrement la Chine avec six enfants décédés et plus de 300.000 enfants rendus malades.

La Chine qui est souvent critiquée par le manque de contrôle sur ses produits, a voulu frapper fort suite à la polémique qu’a déclenché l’affaire du lait contaminé par la mélamine.

Après des mois de délibération, le parquet vient d’annoncer des peines très lourdes à l’encontre des personnes impliquées dans cette affaire. Tian Wenhua, ex-patronne de Sanlu, principale entreprise incriminée pour avoir produit et vendu du lait contaminé, a été condamnée à la prison à perpétuité pour avoir étouffé l’affaire pendant plusieurs mois avant d’avertir les autorités locales, qui à leurs tours ont tardé à réagir préoccupées par les Jeux Olympiques de Pékin.

Zhang Yujun est le premier et principal accusé pour avoir produit la poudre qui contenait de la mélamine. Il a été accusé de "mis en danger la sécurité publique" et a été condamné à la peine capitale. Une troisième personne a été lourdement condamnée, également à mort mais avec sursis et ce pour son implication dans cette affaire.

Lire notre article: Peine de mort: la Chine remporte la palme.

Plusieurs autres personnes impliquées de près ou de loin ont été également lourdement accusées mais à des peines moins sévères. Sanlu, principal producteur du lait contaminé par la mélamine et au bord de la faillite, est obligé de verser une amende de 50 millions de yuans (5,6 millions d'euros).

Les autres entreprises qui ont également vendu du lait contaminé viennent d’annoncer une collecte de fond, doté de 160 millions de dollars pour indemniser les parents. Mais les personnes intéressées ainsi que leurs avocats ont critiqué ce montant, expliquant que certains parents dont les enfants sont malades ne vont toucher que 300 dollars.

Espérons au moins que la Chine prendrait compte de cette mauvaise histoire pour contrôler d’avantage ses produits.

Photo : miwim.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017