Excite

Le Canada veut cartographier le Pôle Nord

Le Canada va cartographier les fonds marins de l'Arctique pour tenter de défier la Russie avec laquelle il se dispute la souveraineté sur le Pôle Nord. Le pays veut prouver que la dorsale de Lomonossov, située sous le Pôle, constitue bien une avancée du plateau continental canadien.

« Le Nord est un élément essentiel de l'héritage collectif et de l'avenir du Canada », avec l'objectif d'en « faire une région dynamique, prospère et sûre au sein d'un Canada fort et souverain », a ainsi rappelé la ministre pour le Développement du Nord, Leona Aglukkaq, d'origine inuit.

Le gouvernement canadien a donc présenté le dossier qu'il a déposé devant la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM). Cet organe onusien permet aux Etats côtiers de faire reconnaître des droits souverains sur les ressources naturelles des fonds marins du plateau continental, au-delà de la limite des eaux territoriales des 200 miles marins. En bref, il s’agit pour le Canada de revendiquer auprès de l'ONU la pleine souveraineté sur le point le plus au nord de la planète.

En plus de la Russie et du Canada, le Danemark a également revendiqué dans le passé la souveraineté sur le Pôle Nord. L'intérêt croissant pour cet océan septentrional s'explique par les perspectives grandissantes offertes par la fonte des glaces. Le trafic maritime entre l'Asie et l'Europe pourrait s'accélérer. Par ailleurs, le sous-sol de cette région pourrait contenir 22% des réserves mondiales d'hydrocarbures conventionnelles non découvertes. Greenpeace a appelé le Canada à renoncer à l'exploitation pétrolière dans le Grand Nord, jugeant que cela « accélérera la crise climatique, sans parler des risques élevés de déversements ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017