Excite

Le chéquier contraception de Royal

Le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, s’oppose fermement à la décision de Ségolène Royal de faire parvenir, dès lundi, des chèques-contraception dans les lycées de sa région. 'Elle n’a pas à se substituer au planning familial', lassait-il entendre vendredi.

Les 90 lycées de Poitou-Charentes recevront le Pass contraception ou chèques-contraception, lundi 16 novembre. Il donnera accès à une consultation gratuite chez le médecin, à six mois de pilules, ou encore à des tests de laboratoires pour les jeunes filles mineures ou non qui en feraient la demande.

Grossesses précoces

L’initiative de Ségolène Royal serait avant tout de lutter contre les grossesses précoces qui ne cessent d’augmenter dans sa région: plus 25% entre 2005 et 2007 soit 455 grossesses. 'Avoir un enfant doit être désiré, le fait d’avorter surtout pour une mineure est une fin terrible' soulignait Ségolène Royal.

Mais Luc Chatel ne l’entend pas de cette oreille. 'Le planning familial est le seul à même de proposer aux jeunes mineures un moyen contraceptif sans l’avis de leur parent'. Les jeunes de leur côté sont ravies, le planning familial aussi mais regrette que l’initiative n’aille pas plus loin dans la contraception choisie. Il existe autre chose que la pilule, comme le stérilet, l’implant, ou le préservatif.

Photo: actu.orange.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017