Excite

Le compte bancaire de Nicolas Sarkozy piraté

Le Journal du Dimanche révèle cette affaire pour le moins audacieuse. Elle remonte à septembre dernier, le chef de l’État avait alors porté plainte. Une source proche de l’enquête ne peut en dire plus sur les "petites sommes" prélevées, vu le caractère "sensible" du dossier.

Depuis, l’Élysée a confirmé, samedi, les dires du JDD. Nicolas Sarkozy a bien porté plainte et c’est le procureur de la République de Nanterre, Philippe Courroye qui a saisi en toute discrétion, la brigade du 36 quai des Orfèvres et la brigade financière.

Les deux brigades ont donc été mobilisées pour "retrouver les auteurs pour le moins audacieux de ce piratage présidentiel". Malheureusement, aucun indice n’a été pour l’heure recueilli, "preuve que les escrocs ne sont pas des amateurs", indique le JDD.

L’Observatoire national de la délinquance dresse un portrait classique de l’escroquerie en ligne. Les infractions commises sur le net sont en hausse de près de 9% sur les douze derniers mois. Les plus courantes sont bien sûr celles présentent lors d’un achat en ligne ou lors d’une consultation de compte bancaire.

Coordonnées bancaires en main, les escrocs peuvent tout faire: "A partir du moment où le voleur dispose du numéro de votre carte de crédit, du cryptogramme [la série de chiffres au dos de la carte], de vos nom et prénom et de la date d'expiration de la carte, il peut s'offrir tout ce qu'il veut via Internet, confirme un expert en sécurité bancaire. Il multiplie alors les "petits" achats, de moins de 200 euros, en espérant que la victime s'en rende compte le plus tard possible...".

Les investigations sur le piratage du compte personnel du chef de l’État courent toujours. Mais sans en être encore arrivées à des conclusions satisfaisantes.

Photo: kathleen.bradley, Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017