Excite

Le cyclone Nargis tue près de 4000 personnes en Birmanie

Selon un bilan officiel provisoire, le cyclone Nargis, qui a ravagé la Birmanie ce week end, a fait près de 4000 morts et plus de 2000 personnes sont portées disparues. Des centaines de milliers de personnes sont sans toit ni eau potable. Les dégâts matériels sont très importants à Rangoun, la plus grande ville du pays.

La tempête tropicale, qui venait du Golfe du Bengale, s'est abattue sur la côte sue-ouest de la Birmanie vendredi soir, avec des vents atteignant 200 km/h, et a poursuivi samedi matin sa progression vers l'est, causant des dégâts majeurs à Rangoun. Une zone également très touchée semble avoir été la région côtière de l'Irrawaddy. De nombreux bâtiments ont été endommagés et des canalisations d'eau coupées, privant les habitants d'eau potable.

Catastrophe naturelle

Des centaines de milliers de personnes ont “besoin de nourriture et d'un toit de manière urgente, et des enfants, totalement dévêtus, ont été accueillis dans un monastère”, relate un vendeur ambulant, en colère contre la lenteur des secours, en raison de “problèmes de mibilité” liés aux dévastations. Les rues sont jonchées d'arbres et de feux de signalisation renversés, de panneaux publicitaires et de toits de maison arrachés. Des secours ont été déployés, et l'armée et la police ont commencé à nettoyer la ville.

'Nous distribuons des fournitures aux sans-abris, des bâches en plastique pour couvrir les toits, des tablettes de purification d'eau, ainsi que 5000 litres d'eau potable, des réchauds, des moustiquaires, des couvertures et des vêtements pour ceux qui en ont le plus besoin”, a dit le porte-parole de la Croix Rouge internationale.

Au total, cinq régions (Rangoun, Irrawaddy, Pegu, ainsi que les Etats Mon et Karen) ont été déclarées en état de catastrophe naturelle.

Référendum

Les principales agences de l'ONU et d'autres organisations internationales ont également entamé lundi une réunion à Bangkok pour coordonner leurs actions.

Le cyclone Nargis s'est abattu sur la Birmanie une semaine tout juste avant l'organisation samedi prochain par le régime d'un référendum sur une nouvelle Constitution. Toutefois, le scrutin est maintenu. “Le référendum se déroulera dans quelques jours et l'ensemble de la population du pays attend impatiemment cela”, a déclaré le New light of Myanmar, le quotidien contrôlé par la junte militaire.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017