Excite

Le discours en public de Julian Assange à Londres

Toujours traqué par la Suède, la Grande Bretagne et les Etats-Unis, Julian Assange, le fondateur de wikileaks est retranché dans les bureaux de l'ambassade équatorienne depuis le 19 Juin. Les révélations qu'il a faites par le passé, ainsi que les documents officiels américains publié sur le site de wikileaks posent problème au gouvernement américain, qui cherche absolument à s'en débarrasser.

Voir la vidéo du discours de Julian Assange à Londres

Comme il l'annonce lui-même, wikileaks est toujours "sous le coup de menaces", et avec le site, c'est la liberté d'expression et la société toute entière qui sont touchées. Il a demandé une nouvelle fois aux Etats-Unis de mettre un terme à leur "chasse aux sorcières".

S'il a obtenu l'asile diplomatique depuis le 16 Août dans l'ambassade équatorienne, Julian Assange doit toutefois faire très attention afin de ne pas se faire arrêter. Les policiers britanniques sont postés aux abords de l'ambassade et n'attendent qu'un faux pas de l'Australien pour l'arrêter.

Il ne peut d'ailleurs même pas quitter l'appartement loué par l'ambassade équatorienne car le reste du batîment est considéré comme territoire britannique. Malgré les menaces du Royaume-Uni, l'Equateur a tenu à accorder l'asile diplomatique à Julian Assange. Son président, Rafael Correa, a même dénoncé des menaces "grossières, manquant d'égard et inacceptables" contre son pays.

Le fondateur de wikileaks en a profité pour demander à ses supporters de continuer de croire en la liberté d'expression, en annonçant que wikileaks continuera de fonctionner, et a également eu une pensée pour sa famille, à qui il a promis qu'il la reverra d'ici peu. Si toutefois les "grandes nations" de ce monde acceptent d'arrêter toute poursuite contre l'homme qui dérange.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017