Excite

Le G8 sur les ruines de l'Aquila

C'est à L'Aquila, le village des Abruzzes fortement touché par un séisme en avril dernier que débute aujourd'hui G8 .

En organisant ce sommet international dans le village détruit, Silvio Berlusconi tente-t-il de redorer son blason terni par les multiples scandales d'ordre sexuel parus ces derniers mois à la une des quotidiens ? C'est la question qu'une partie de l'opinion publique se pose en tout cas alors que les chefs d'Etats des 8 pays les plus riches de la planète ont rendez-vous ce mercredi à L'Aquila.

Et malgré les secousses plus ou moins fortes qui se produisent à intervalles réguliers, les autorités italiennes continuent à prétendre que Barack Obama, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy dormiront sur place, dans les bâtiments de l'école de la gendarmerie financière.

Quoi qu'il en soit, Silvio Berlusconi a fait transférer le sommet à L'Aquila ainsi que les 50 millions d'euros pour les aménagements nécessaires "en signe de solidarité". Mais la colère des habitants reste vive car la reconstruction promise, elle, peine à redémarrer et la plupart d'entre eux vivent sous des tentes alors qu'aucun commerce n'a pu encore rouvrir. L'un d'entre eux fait remarquer que "De l’argent a été dépensé pour transférer le G8 à L’Aquila, mais que restera-t-il ? Rien, alors que les fonds nécessaires pour la reconstruction n’ont toujours pas été débloqués."

En début de semaine, près de 4000 habitants emmenés par leur maire ont défilé pour dénoncer "les incuries et les négligences qui ont conduit à la tragédie". Mais ce sont les manifestations des altermondialistes, souvent violentes que craint peut-être plus encore la population. Car ceux-ci ont promis d'en découdre malgré l'arrestation d'une quarantaine de manifestants déjà à Rome cette semaine.

Photo : google map

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017