Excite

Le groupe Renault condamné pour racisme

Le groupe devra dédommager les plaignants qui affirmaient avoir été freinés dans leurs carrières, contrairement à leurs collègues blancs, à cause de leur origine.

Louis Schweitzer, ancien président de Renault, qui dirige la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité), affirme que le constructeur automobile a toujours condamné le racisme.

Mais, l'avocat des salariés discriminés explique : "Il revenait à Renault de prouver que ces deux salariés pourtant bien évalués, motivés et bons équipiers n'avaient pas été bloqués dans leur carrière à cause de leur origine". N'ayant pas convaincu la Cour, le constructeur automobile a été condamné à verser 88'000 euros à Lucien Breleur, employé comme électricien automobile de 1971 à 2003, et 68'000 euros à Daniel Kotor, ouvrier spécialisé, puis agent administratif de 1983 à 2004.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017