Excite

Le lapsus de McCain: "Mes chers prisonniers"

Un John McCain en cacherait-il un autre aussi gaffeur? C’est malheureusement de plus en plus répétitif pour celui qui brigue la mandature de président du "monde". Il s’est adressé aux spectateurs les appelant: "Mes chers prisonniers", au lieu de "Mes chers concitoyens".

S’en est-il seulement rendu compte? A priori, non! Sur sa lancée, il expliqua que la dette américaine devra être réduite rapidement et que le gouvernement mettrait tout en place pour y arriver.

Découvrez en vidéo, la bévue de McCain:



Extrait: "Vous et moi, ensemble, allons faire face à une dette de 10 milliards que le gouvernement fédéral a accumulé et nous allons équilibrer le budget fédéral d'ici la fin de mon mandat. A travers ce pays, voici l'agenda que j'ai dressé devant mes co-prisonniers ("my fellow prisoners" au lieu de "my fellow citizens) et les même standards de clarté et de sincérité doivent maintenant s'appliquer à mon opposant".

A peine, 24 heures plus tard, la vidéo avait été vu plus de 350.000 fois. Beaucoup renchérissent à nouveau sur l’âge avancé du candidat républicain, qui ne serait pas capable d’être un bon président des États-Unis, à l’instar de Barack Obama.

Photo: Nick Main, flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017