Excite

Le malaise du PS, suite aux élections

Les élections de vendredi 21 novembre opposant Martine Aubry à Ségolène Royal et visant à élire le premier secrétaire du Parti Socialiste français ont provoqué quelques remous ce week-end au sein du parti. Les partisans des deux camps ont évoqué des fraudes et manipulations en tout genre ayant selon eux faussé le scrutin

Les premiers résultats du vote ont donné gagnante Martine Aubry avec 67.451 voix contre 67.349 pour sa concurrente mais ils ont vite été contestés. Considérant les tricheries dénoncées «des manœuvres altérant la sincérité du scrutin», les proches de Ségolène Royal ont alors demandé «au Conseil national d'annuler le scrutin du 21 novembre 2008», qui a donné la victoire par 42 voix à la maire de Lille. Une «Commission de récolement», chargée de statuer sur les litiges du PS suite à ce dernier scrutin, s’est réunie lundi matin et a confirmé la victoire contestée de Martine Aubry avec 102 voix d'avance sur sa rivale Ségolène Royal. Mme Aubry a immédiatement tendu la main à sa rivale, déclarant: "Les conditions dans lesquelles le vote a eu lieu, de manière serrée, ne me donnent que des devoirs. Mon premier devoir, si elle accepte, est de rencontrer Ségolène et de lui dire moi, j'ai entendu comme toi ce que les militants veulent: (...) nous voulons retrouver la gauche".

«Il n'y a pas un bloc contre un autre. Il n'y a pas ici deux partis socialistes. Il y a un seul parti qui veut vivre ensemble et qui veut respecter ensemble ses règles et ses militants», a commenté le Premier secrétaire sortant, François Hollande…utopique !

Photo : flickr.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017