Excite

Le mariage forcé reste d’actualité

  • Getty Images

Plus de 700 millions de femmes dans le monde ont été mariées sans leur consentement, dénonce le Fonds des Nations unies pour l'enfance. L'Unicef vise donc à rallier des soutiens à travers le monde afin de mettre un terme aux mariages forcés et à l'excision, cette dernière pratique touche plus de 130 millions de femmes et fillettes dans le monde.

Selon de nouveaux chiffres de l'organisation onusienne,parmi les 700 millions de femmes victimes de mariage forcé, plus d'une sur trois (250 millions) l'ont été alors qu'elles n'avaient pas 15 ans. Concernant les mutilations génitales particulièrement pratiquées dans près d’une trentaine de pays d'Afrique et du Moyen-Orient, l'Unicef note une amélioration de la situation. Il affirme que le risque pour une adolescente de subir une excision s'est réduit d'un tiers en 30 ans.

Mais l'Unicef met en garde : «Sans des actions immédiates beaucoup plus intenses et soutenues de la part de tous les acteurs de la société, des centaines de millions de filles vont continuer à subir des blessures profondes, permanentes et tout à fait inutiles. Les filles ne sont la propriété de personne, elles ont le droit de choisir leur destinée. Quand elles le font, tout le monde en bénéficie».

Le gouvernement britannique a ainsi annoncé une nouvelle législation afin de poursuivre au Royaume-Uni les parents qui n'empêchent pas leur fille d'être excisée. L’excision concerne au Royaume-Uni 170 000 femmes. Les mutilations génitales féminines impliquent toutes les interventions consistant à enlever totalement ou partiellement les organes génitaux externes de la femme pour des raisons culturelles ou religieuses. Elles peuvent provoquer de graves hémorragies et des problèmes urinaires, et par la suite des kystes, des infections, la stérilité, des complications lors de l'accouchement.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017