Excite

Le monde est petit, Microsoft le confirme

Vous ne saviez peut-être pas, mais il y a d’énormes chances de connaissiez au sixième degré votre star préférée. Comment ? Grace à la théorie mise au point dans les années 60 par le psychologue américain Stanley Milgram : celle des six degrés de séparation. En d’autre termes, si vous n’êtes pas un proche Johnny Depp, vous êtes toujours en contact avec Marion, du lycée, qui s’est mariée avec Romain, originaire de Sainte-Maxime, dont les parents y habitent toujours et sont, incroyable, les meilleurs amis des voisins de Johnny Depp et Vanessa Paradis. Vous n’avez donc que cinq degrés de séparation avec le beau pirate.

Msn au service des chercheurs

Et si cette théorie vous parait farfelue, sachez que les chercheurs de Microsoft viennent de la remettre au goût du jour. En analysant plus de 30 milliards de conversations électroniques d’utilisateurs de Windows Live Messenger, ils ont réussi à prouver que la théorie de Milgram était toujours valable. 78% des utilisateurs n’auraient besoin, en moyenne, que de 6,6 contacts différents pour communiquer avec n’importe quelle autre personne ne figurant pas dans leurs contacts directs.

« Nous sommes tous liés »

« J’ai trouvé ça très étonnant. Ce que nous avons constaté suggère qu’il existe une connectivité sociale constante entre les humains. Si les gens ont toujours pensé que nous étions tous liés, nous avons réussi à démontrer à grande échelle que cette idée dépasse le simple folklore » a déclaré Eric Horvitz, l’un des chercheurs de l’étude lancée par Microsoft, au Washington Post. Photo : Wikipedia

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017