Excite

Le nouveau président du Venezuela promulgue une loi interdisant le port d'armes pour les civils

Le président vénézuélien Nicolas Maduro, élu après la mort d’Hugo Chavez, a promulgué une loi sur le contrôle des armes qui condamne notamment le port de celles-ci à de lourdes peines de prison. Loi bienvenue puisque le Venezuela possède le taux le plus élevé d'homicides du continent sud-américain.

« Je promulgue la loi sur le désarmement pour la paix de la patrie », a déclaré le président Maduro lors d'un déplacement dans l'Etat de Vargas dans le nord du pays. Début juin, l'Assemblée nationale du Venezuela avait voté à l'unanimité cette loi prohibant le port d'armes pour les civils.

Le texte prévoit des peines de sept à 20 ans de prison pour les civils portant une arme ou en faisant le trafic. En outre, le texte restreint la vente aux particuliers d'armes et de munitions et interdit l'exhibition d'armes dans les lieux publics. La loi régit également l'usage de leurs armes par les forces de l'ordre et les tireurs sportifs. Elle impose également que les munitions légales soient marquées.

En février, le gouvernement avait entamé une opération de recensement des armesen circulation. Des campagnes incitent en outre les détenteurs d'armes à les remettre volontairement aux autorités, en échange d'autres biens. Selon le gouvernement, 3400 homicides ont été enregistrés lors du premier trimestre 2013, et 16 000 en 2012. Avec un taux d'environ 55,2 meurtres pour 100 000 habitants, le Venezuela affiche un record dans ce domaine en Amérique du Sud. Une évaluation officielle remontant à 2009 évoque la présence dans ce pays de 29 millions d'habitants de neuf à quinze millions d'armes, légales et illégales, pour 40 000 ports d'armes officiellement accordés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017