Excite

Le phénomène oculaire des mouches volantes

Ces points plus ou moins sombres qui passent devant le champ visuel sont assez courants. A quoi sont dues les «mouches volantes» ? Faut-il s'en inquiéter et les traiter ? On les appelle également corps flottants intra vitréens ou encore myodésopsies. Autant de termes qui désignent ce motif fréquent de consultation chez l'ophtalmologue.

Ces corps flottants sont en réalité des débris cellulaires qui, avec l'âge, s'agglomèrent dans le vitré, un gel transparent qui remplit l'œil et qui permet de maintenir sa forme. Ce sont les ombres de ces fines particules qui sont responsables de ces mouches volantes.

Elles sont généralement perçues lorsque l'œil regarde une source de lumière homogène : feuille de papier, ciel, neige, plafond ou toute autre surface lumineuse. Elles s'estompent dans l'obscurité et sont mobiles avec les mouvements de l'œil. Les myopes sont souvent plus gênés, d'une part, en raison de l'âge plus précoce de leur apparition, d'autre part, du fait de l'agrandissement de l'image du corps flottant sur la rétine.

Sachez que ces corps volants peuvent aussi être présents sans que l'on ne s'en aperçoive, et il s'agit du cas le plus fréquent. Ils ne représentent pas un réel danger. Souvent, ces perceptions disparaissent au bout de quelques mois. Lorsqu'elles persistent, certains parviennent à s'en accommoder, le cerveau ayant la faculté de neutraliser les images.

Les corps flottants peuvent parfois compliquer une pathologie oculaire. Devant l'apparition de mouches volantes, consultez un ophtalmologue afin de pratiquer un examen oculaire du fond de l'œil. Cet examen confirmera le diagnostic de corps flottants et précisera son type. S'ils sont nombreux et invalidants alors un traitement laser peut être envisagé.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017